:D

24 octobre 11

Imaginez ce qu’il se passerait si la vente en magasin se passait comme sur les site de vente en ligne…

 

Le retour de la titine

12 octobre 11

Finalement, la voiture n’est qu’un sinistre financier. La preuve : elle roule droit, freine, tourne quand on lui dit, et après remplacement du phare arrière droit, clignote quand il faut.

On la rachète donc au prix de la casse, on la retape suffisamment pour passer l’hiver avec, et au printemps, quand on aura épargné un peu d’argent, on s’achetera une 5 portes. C’est aussi plus intelligent de conduire en hiver une voiture qu’on connait comme sa poche, et sur laquelle une rayure de plus ou de moins n’est pas si grave…

Le premier trajet en voiture après l’accident a été crevant, j’étais super stressée (j’étais pas sûre que la voiture tienne jusqu’à la maison, et la peur ressentie pendant l’accident flottait encore dans l’air, mais petit à petit je reprends mes marques. C’est quand même bon de se retrouver en terrain connu après 2 semaines de bataille avec une 207 essence « Sport », qui pompe de l’essence comme un chameau trouvant une oase après 2 semaines de désert (sauf que la 207, elle, elle boit tout du long pareil…).

Bref, tout est dans l’ordre. Il faut juste que je coupe les restes d’airbag, ca fait pas sérieux…

Et une voiture, une

3 octobre 11

Eh voui, le titre veut bien dire ce que vous pensez… j’ai cassé la titine.

On était en route pour Ulm, une petite sortie pour un jour, histoire de changer d’air (pour ceux qui se demande pourquoi on était pas au travail, comme tout le monde : aujourd’hui c’est la fête nationale teutone).

Alors qu’une voiture était sur la bretelle d’accès et commencait à se rabattre sur la voie, j’ai mis le clignotant et commencé à déboiter quand MonsieurChéri m’avertit qu’une voiture se trouve derrière nous. Comme je ne la vois pas, je panique et me rabats sur la droite… où se trouve évidemment la première voiture. Les airbags ont fait plus de bruit que l’accrochage en lui même, n’empêche que la voiture s’est mise à déraper à droite à gauche. J’ai encore l’image devant les yeux : la voiture file direct en direction de la glissière de sécurité. Je ne vois pas grand chose à cause de la fumée et /ou la poudre qui remplit les airbags, mais la glissière, elle je la vois… heureusement j’ai pu rapidement remettre la voiture dans la bonne direction et nous avons stoppé quelques mêtres plus loin. Vite vite, sur la bande d’arrêt d’urgence, vite vite sortir de la voiture, voir que la voiture n°1 est aussi arrêtée, et que les occupants en sortent, se dire « Gott sei dank, pas de blessés »… et prendre conscience, trembler, pleurer, trembler encore plus… pendant que MonsieurChéri, en bon époux, s’occupe de sécuriser le lieu, me prends dans ses bras, appelle la police, me donne à boire…

Le reste est bureaucratie et attente, la police dit que c’est l’autre qui est en faute, pas moi (faites vraiment gaffe quand vous prenez l’autoroute, tant que vous êtes sur la voie d’accélèration zêtes en tort, de toute facon). Comme les airbags latéraux du coté de MonsieurChéri ont explosé, la voiture refuse de démarrer et nous devons faire remorquer la voiture. Le dépanneur nous amène à son garage, jette un oeil à Titine et dit : sinistre total. La roue arrière droite a frotté contre le je-sais-pas-quoi qui est planqué derrière, l’essieu est certainement foutu, et vu que la voiture n’est plus toute neuve, les réparations coûteront vraisemblablement plus cher que la voiture elle-même…

En attendant l’avis de l’expert, on a recu tout de suite une voiture de remplacement, un paquebot en comparaison avec ma 206… une C5 break, avec boite de vitesse automatique… super confortable, super facile à conduire, tellement souple que ca en devient ennuyant sur l’autoroute. Et puis faut faire vachement gaffe aux limitations de vitesse, avec ce genre de voiture, on les dépasse comme rien… Enfin bon, on est bien rentrés à la maison, là on se repose et on se tord les neurones à propos de l’avenir.

Encore une chose, en plus des anges gardiens qui ont fait un sacré bon boulot aujourd’hui, on en a eu un de plus, en chair et en os… quand on s’est rangé sur la bande d’arrêt d’urgence, il y avait une autre voiture qui s’était arrêtée aussi. Un couple en est sorti, et la dame s’est presque jetée sur moi, pour savoir si tout allait bien, si j’avais de l’eau, elle m’a meme prise dans ses bras, m’a donné quelques goutte d’une « potion d’urgence » vraisemblablement le rescue du Dr. Bach, ou quelque chose dans ce genre et offert un petit porte-bonheur, une petite pierre avec une coccinelle collée dessus. Elle a donné une compresse froide à MonsieurChéri que l’airbag a griffé, et nous a tous réconfortés. Et puis quand tout le monde a eu repris ses esprits, ils sont partis, et nous nous sommes demandés ce qu’ils faisaient la, en fait… tout en les remerciant par la pensée pour leur gentillesse.

Demain il faut que j’appelle Peugeot, puisqu’on a un contrat de leasing pour la voiture, il doivent appeler le garage où est la voiture. Après on verra. D’après nos infos actuelles, on a rien d’autre à faire, puisqu’on est pas en tort. N’empêche qu’on va appeler la banque et l’assurance. On sait jamais.

La suite au prochain épisode…


Pas très impressionant comme dommages, hein !