le poing sur la table

31 janvier 11

On s’épuise au travail, on part 3 semaines en vacances, on revient à contre-coeur, en 2 jours on perd l’énergie récupérée en vacances et au bout d’une semaine et demie on se retrouve à pleurer de fatigue et de stress le soir.

c’est la même chose dans tout le service. Les unes pleurent dans les toilettes, les autres se font interdire de travail par leur médecin, certaines combattent leur hypertension avec des médicaments à la pelle… Puis enfin celle qui a la plus grande gueule envoie un mail aux chefs, propose (exige) une réunion, l’obtient…

Nous avons donc pu expliquer la situation à nos chefs qui, selon leurs dires, ne se rendaient pas compte du sérieux de la situation. Ben oui, rien de plus normal que tes assistantes commerciales fassent toutes au moins 50 heures par semaine, viennent à 3 travailler le samedi… Ne serait-ce que les différents appels au secours, par e-mail ou en face que nous avons toutes lancé au cours des derniers mois. Enfin bon, bref.

Nous allons donc, dès la semaine prochaine, recevoir différentes aides, de la stagiaire à l’assistante commerciale (en mars) en passant par l’apprenti, etc.
En tout, 5 personnes d’ici 2 mois. Du coup on sait même plus où mettre les bureaux, on a pas la place… Du boulot pour tous, oui, mais de la place… 🙂

Reste à voir si cette aide n’arrive pas trop tard malgré tout…

15 janvier 11

Comme vous pouvez le voir, j’ai remis twitter en service (colonne de droite)

 

Et pour le sourire du soir :

Vacances…

9 janvier 11

Je sais, je sais, j’avais promis des photos de Rota.

Après une sélection digne de la Star Academie, me voilà avec 300 Photos dignes d’être montrées. Diantre. Je vous le dis comme je le pense : il est hors de question que je publie 300 photos sur ce blog. Ma patience a des limites.

La plage est super belle, l’océan grandiose, la ville a des rues très étroites où on sent bien l’influence du Sud, les orangers décorent les allées, les patios décorés de superbes faiences invitent à rentrer dans chaque maison, les cactus sont grands comme des arbres ou poussent en buissons, les tapas sont délicieux, nous avons fait une réserve de coquillages pour nos aquarium, le sherry a changé nos vie (je connaissais pas… c’est trop bon !)…

Une semaine de rêve comme dans les pubs à la télé (sauf que l’eau était un poil trop froide pour s’y baigner).

Je ferais un CD avec les photos et vidéos pour ceux qui veulent baver d’envie 🙂

En attendant je vais me coucher, on a du boulot demain…

Ca se dit pas, mais y a des fois, faut appeler un chat un chat. Je crois que ce soir nous avons utilisé notre quota de chance de l’année.

Nous avons un box contruit contre un mur il y a une vingtaine d’année. Il est occupé par Max et Mohrle, nos deux poney inséparables.

Nous étions en train de faire les boxes ce soir, comme d’habitude, MonsieurChéri sort du box, ferme la porte et Broouuuuuummmmm.  Je me retourne en me disant, la vache, cette coulée de neige qui tombe du toit est quand même vachement bruyante ! Au même moment je vois les deux poneys déballer au grand galop dans le box où j’étais, la porte étant restée ouverte.

En fait, c’est le toit du box, écrasé par le poids de la neige, qui s’est carrément effondré dans le box. MonsieurChéri a tout juste eu le temps de rouvrir la porte (et la je tiens à souligné sa présence d’esprit et sa rapidité à réagir) pour laisser sortir les poneys. Sans cela, ils n’auraient pas survécu tous les deux. Hallucinant qu’ils n’aient rien eu tous les trois, si vous voyiez le box, il est complêtement obstrué par les décombres et la neige du toit. Deux secondes plus tôt, et MonsieurChéri se serait retrouvé lui aussi sous les décombres. Je ne veux même pas imaginer la scène.

Alors voilà, on sait ce qu’on va faire demain… Youhou, on avait presque peur de s’ennuyer… (après tout, à part défaire les valises, faire le ménage, nettoyer les aquariums, faire des lessives, dégager les 5 cm de glace recouvrant la cour, etc, etc, etc, on avait rien de prévu…)

Vacances… 4e partie

4 janvier 11

Après les Flottins et le lac Leman, notre prochaine étape est Rota, en Andalousie. Nos premières vraies vacances rien qu’en amoureux (à part le voyage de noce).

Nous avons pris l’avion à Geneve pour revenir à Munich. Là, pour réduire encore un peu le facteur stress (pourtant déjà très proche de zéro), nous avions pris une chambre dans un hotel, histoire de ne pas faire Geneve-Munich-Palma de Mallorque-Jerez dans la même journée, ca nous faisait un peu beaucoup.

Nous voila donc dans un hotel Mercure assez sympa, dans une commune près de l’aéroport, Aufkirchen. Puisque nous avons toute l’après-midi à tuer et qu’il n’y a visiblement rien à faire à Aufkirchen, nous décidons de nous balader dans l’hotel, espérant trouver un bar / café / n’importe quoi pour nous distraire.

Et c’est là qu’on tombe sur le panneau  « bar sous-marin ». Tiens, ca sonne interessant… et puis ils ont peut-être un bel aquarium (on est pas sceptique pour un sou, MonsieurChéri et moi).
On a commencé à se poser des questions en sentant l’odeur du chlore et en voyant des super gros conduits courir le long des murs. Quand on a vu un mec avec des palmes, on a même levé un sourcil d’étonnement.
Puis on est enfin arrivés au bar, et on a vu ca :

Il se trouve que nous sommes tombés dans un hotel ayant le plus grand centre de plongée sous-marine « en salle » d’Europe !

Le soir, nous sommes allés manger la meilleure pizza de ma vie dans le restau juste à coté de l’hotel, et la-bas, y avait ca :

Eh ben moi je suis désolee, hein, mais après un verre de vin blanc j’y vois un clown lubrique.

Le lendemain, nous sommes donc allés à l’aéroport de Munich pour y rencontrer Roberto Blanco (oh mon Dieu, une star sympa (on a échangé 2 mots avec lui), dans le même avion que nous !!) et faire une découverte qui a changé notre vie : le MediaMarkt to go :

Et la dedans, il y a des consoles de jeux, des appareils photos numériques, des brosses à dents electriques, des rasoirs, des GPS… on était morts de rire !

Et parallelement, on a eu droit à de super infos par haut-parleur :
– Etant arrivé en retard, l’avion partira une heure plus tard. Pas de bol, mais pas grave, on reste zen.
– Finalement, l’équipe de nettoyage de l’avion est rapide, donc on pourra partir plus tot, donc les correspondance à Palma (où on devait changer d’avion) devraient fonctionner (on a bien entendu le conditionnel même avec le haut parleur).
– Nous allons avoir un autre avion, donc on partira à l’heure prévue au départ.
– Annonce enregistrée priant les passagers de se rendre immédiatement à l’embarquement (une demie-heure trop tot, on était encore en train de prendre notre petit-dèj). Je saute de ma chaise et commence à plier bagage, MonsieurChéri reste calme.
– une minute plus tard, la voix bien vivante des annonces précédente nous dit « Les passagers peuvent rester assis, je répète, les passagers peuvent rester assis, pas d’urgence. »

Re- morts de rire.

Finalement tout s’est très bien passé, on a eu notre avion, on a eu la correspondance à Palma, no stress.

Demain, je vous ferais découvrir Rota, ses plages, ses trésors, ses traditions, quelques monuments et les photos qu’un couple bourré est capable de faire.