y a des fois…

31 juillet 08

Inlug, 24 ans, en plein déménagement.

Ne trouve rien de mieux à faire que repeindre l’encadrement de la porte des toilettes.

Et de faire mumuse après.

(pour la défense de ce qu’il me reste de raison, le tout m’a pris 20 minutes. J’ai pas non plus perdu ma journée)

Rangement

30 juillet 08

Et avec ça, qu’on ne vienne pas me dire que je ne suis pas organisée ! 😀
Le strict nécessaire, c’est ce que je vais emmener cette fois ci. Rien qu’en vêtement et chaussures (je savais pas que j’avais autant de paires !), je remplis les 3/4 de mes sacs… pourtant je fais du ménage par le vide, hein !

Bref.

Vous savez ce qui me fait le plus mal au coeur dans ce tri ?

les bijoux.

J’hallucine. Les fringues, c’est passé tout seul. Ca, c’est moche, ça ça me va pas, ça c’est vieux et élimé, ça je garde. C’est vite vu, avec de la volonté. Bon, ok, ma vielle chemise à carreau, j’ai craqué. Je la garde, et même, je l’ai mise sur la pile du « strict nécessaire ».
Les chaussures, c’est allé. J’ai juste une paire de bottines à talons, je la jette parce qu’elle se fait vieille et que le daim noir et devenu une espèce de cuir gris. Mais ça me fait ch***.
Les produits de beauté c’est pareil. Un peu de sang-froid et de bon sens, et finalement, j’ai même pas tant de trucs que ça.

Mais alors les bijoux ! Pareil, je n’en ai pas des tonnes, mais chacun a son histoire, sa provenance, ses souvenirs, ses occasions spéciales…

Vous me direz, des bijoux, ça prend pas énormément de place, alors pourquoi se crever le coeur ?
Parce qu’à un moment donné, il faudra bien que j’arrête de tout entasser chez ma grand-mère à chaque fois que je déménage, en me disant « quand je reviendrais je récupèrerais le reste ». Certes, je récupère petit à petit des trucs. Mais là, je déménage pas à 100 km, je pars m’installer en Allemagne, à 1000 km ! Je vais pas revenir tous les week ends !
Alors je m’autorise magnanimement à entasser un ou deux cartons de plus, de choses VRAIMENT importantes mais que je ne peux pas prendre ce coup ci. Le reste sera donné à ceux qui viendront faire leur marché avant que je parte, et le reste du reste partira à la benne.

Et un jour peut être j’arriverai à mettre en vente ma combi et mes bottes de motos, qui ne me servent de toute façon à rien. Mais une combi qui a vécu un trajet France-Weimar sur une ER5, ça se balance pas comme ça !
(Ceci dit, si quelqu’un est interessé, manifestez vous, c’est une jolie combi cuir noire et beige, comme neuve, et des bottes super confortables et solides, noires 🙂 )

Merci d’avoir supporté jusqu’au bout cette tentative d’auto-persuasion. Le ménage par le vide c’est le Bien, entasser dans des cartons, c’est le Mal.

Pfiuu 🙂 voilà une journée bien remplie !

2 heures de route, et nous voici dans un des temples de la technique. Le Musée de l’Automobile et de la Technique de Sinsheim.

D’immenses halls où sont entassés avions, voitures de collection ou de formule 1, vélos, motos, locomotives, tanks et canons divers, tracteurs etc etc.

Ce soir je suis un peu à la bourre, alors je vous donne juste un avant-goût des photos 🙂 J’éditerai ce post très bientôt (notamment pour remettre les photos droites… desolee)

Le Concorde :

Le Tupolev :

voitures

Bien, pas moyen de contacter l’agence de traduction pour l’instant. Il parait qu’en Allemagne, on peut attendre jusqu’à 15 jours avant d’avoir une réponse. J’enverrais un mail demain 🙂

Par contre, j’ai fait quelques autres candidatures, pour des postes d’assistante commerciale, de « correspondante – langues étrangère » pour une chaine d’hôtels…
J’ai eu une réponse dans l’heure qui a suivi, pour le poste d’assistante commerciale. J’ai décroché un entretien d’embauche le lendemain même. C’était chez Manpower. Oui, l’agence de travail intérim existe aussi en Allemagne. Adecco aussi, d’ailleurs. Sauf que d’après ce que j’en sais, Manpower fonctionne un peu différemment qu’en France. Là-bas, tu poses ton C.V., et si une entreprise à besoin de quelqu’un, ils lui filent ton CV, ton numéro de téléphone, et basta.
Ici, j’ai donc eu un entretien d’embauche avec Torsten Ü. Déjà, quand t’arrives, on te fait patienter avec un café, thé etc. On te demande de remplir un court formulaire, que tu ne remplis qu’à moitié puisque tu as déjà donné ton CV. On t’offre le stylo. Et des bonbons.

Torsten est venu me chercher, il m’a demandé si je connaissais un peu la méthode de travail de Manpo. Ouais, j’ai travaillé avec « vous » en France déjà. Sujet suivant. Oui, bon, bref, un entretien d’embauche franchement décontracté, des questions franches et honnêtes, déjà une réflexion commune quant à ce qu’on peut chercher (il paraît que j’ai un profil large :D), et bavardage. Le nom de famille de Torsten vient aussi de Suisse, il a vécu plusieurs années en Suède, et n’est revenu en Allemagne que depuis 2007.

Je crois que j’ai un peu merdé à la question du salaire minimum désiré. J’ai demandé 1400 net (ce qui fait en Allemagne environ 2200 € brut, parce que les impôts sont prélevés directement sur le salaire – ne pas sauter de joie tout de suite en regardant les salaires bruts moyens sur internet ! (ce que j’ai bien évidemment fait au début ! :D)). Il m’a dit ok, et m’a dit ensuite que ce n’était que le salaire minimum, et qu’il allait essayer d’obtenir un salaire le plus élevé possible. Concordance d’intérêt, qu’il dit, plus je suis payée, plus lui il est payé aussi.
J’ai pas pu résister à l’envie de lui demander ce qu’il en pensait, de ce montant. Il me dit que c’est réalisable, pour la période d’essais (qui dure généralement 6 mois en Allemagne, au fait). Mais qu’après cela, le salaire augmentera. J’aime l’Allemagne !!!

Bon après ça, rien de bien spécial.

En gros, apparemment, Manpo en Allemagne c’est vraiment des coaches. Torsten va établir un profil d’après ce qu’on s’est dit. Quand il verra des annonces intéressantes pour moi, il enverra ce profil, anonyme (mais avec la photo, il m’a demandé l’autorisation de la transmettre) à l’entreprise. Si le profil leur plait, ils recontactent Torsten et lui donnent une date d’entretien pour moi. Torsten me prévient, me donne un rendez-vous la veille ou l’avant -veille pour me donner plus de renseignements sur l’entreprise, sur la personne qui va mener l’entretien d’embauche, sur les points importants pour lui etc. Ensuite, ben c’est quand même à moi de jouer, hein, il ne va pas faire l’entretien à ma place non plus !
Et à coté de cette simple réponse à des annonces, il va chercher aussi pour moi. Il a un carnet d’entreprises, auxquelles il va présenter mon profil en disant « jetez un oeil la-dessus, ça pourrait vous intéresser ».

En gros, moi j’ai plus qu’à rentrer chez moi et profiter de mes vacances, Torsten fait le reste. Woaw. 😀
(bon évidemment ce n’est pas ce que je vais faire, hein :D)

D’ailleurs j’ai reçu aujourd’hui une réponse de l’Institut Franco-Allemand à Erlangen. J’avais posté ma candidature pour un stage de rêve, organisation d’événements culturels et communication culturelle en général. Ils m’avait proposé un stage à partir de janvier 09, je leur ai répondu que d’ici là, j’espère bien avoir trouvé un travail, mais qu’on pouvait se recontacter en décembre pour voir si j’étais libre, parce que ça me tente quand même vachement.
Finalement, ils m’invitent à un entretien pour voir si on pourrait pas faire quelque chose à partir de septembre… ça ça me plait déjà beaucoup mieux ! Sauf que pas de bol, la date qu’ils me proposent tombe pile quand je suis en France. Bon, j’ai fait une contre-proposition, on verra bien.

Voilà, c’est tout pour l’instant en ce qui concerne la recherche d’emploi.

Après cet entretien digne d’une croix blanche dans mon calendrier (pour cause de sympathie), j’ai filé acheter une cravate pour mon copain, puis je l’ai rejoint à une soirée organisée par sa boite, pour leur 25 ans. Thème de la soirée : Sud de l’Espagne. Dress Code de la soirée : costume-cravate pour les hommes (d’où la cravate achetée en urgence), et pareillement bien habillé pour les femmes.

J’ai finalement très peu de choses à dire au sujet de cette soirée. C’était super bien organisé, ils n’ont vraiment lésiné sur rien. Un repas digne de … euuhh… enfin vraiment super bon, hein, le taxi qui nous ramène à la maison gratuitement (50 km, pour nous, quand même…), une plage improvisée avec une bonne couche de sable, des chaises longues et des cocktails… miamm 🙂 (j’en ai bu qu’un, avec juste un peu de tequila. Ah, un mauvais point : ils n’avaient pas de vodka !! c’est un scandale ! :D)…

Il y avait aussi un groupe qui jouait, chantait et dansait du flamenco. C’est beau le flamenco, vraiment. C’est juste dommage qu’ils ne dansent pas sur de la moquette. On était tout devant, et on se demandait si la scène n’allait pas tout simplement s’effondrer, tellement la danseuse tapait fort des pieds. Oui, c’est pas très distingué, mais tant pis. A part ça, elle dansait tellement bien que j’ai presque envie d’apprendre, maintenant.

Ah, j’ai aussi acheté mes billets de train, vendredi. Comme quoi il vaut toujours mieux aller au guichet : pour 84 euros au total, je voyage en première classe ! Pour info, l’aller en 2nde m’avait couté 150 euros… 😀

Voila, et maintenant, je vais me coucher parce que demain on visite Sinsheim en famille, le musée où il y a un Concorde et un Tupolev. La mère de Philipp en est fan, on part à 8h30, pour y passer la journée. Où ais-je rangé mes pieds de rechange ?

retour

23 juillet 08

Je rentrerais en France lundi prochain. A partir de là s’engagera une course contre la montre pour faire tous les papiers de départ (dédite de l’appart, résiliation EDF et téléphone etc. etc.), déménager, faire coucou à la famille et aux amis…

… et revenir le plus vite possible !

Apparemment, j’ai été bien acceptée ici 🙂 Bien reçue, ça y a pas de doutes, mais en plus bien acceptée 🙂 Au point que la mère de Philipp trouve dommage que je doive repartir ! Je lui fais de la compagnie, comme elle dit 😀

Je vais être honnête : j’ai pas du tout envie de rentrer. Enfin si, pour voir la famille et les amis, bien sûr, m’enfin, s’il pouvaient tous venir me rendre visite, ça me simplifierai vachement les choses !! 😀 😀

En attendant, voici quand même quelques photos sympas 🙂